Théorem est un univers fantastique contemporain développé autour d’un jeu de rôle, entièrement téléchargeable, et d’un roman, publié au rythme d’un chapitre toutes les deux semaines.

1) Mise en place - 2) Déroulement - c) Les menaces - 3) Les personnages

Diluer ces menaces au fil du concert afin de conserver vos joueurs toujours tendu

Les skins heads : ils seront nombreux venu honorer « celui qui dit tout haut ce qu’ils pensent tout bas ». Ils sauteront, bien entendu, sur la moindre occasion de casser de l’étranger ou tout ce qui n’est pas skin Head. Rien de tel qu’une bonne bagarre dans un concert.
Les jeunes de banlieue : Ils accompagnent une association de lutte contre le racisme. Le gros de la bande est à l’extérieur pour casser du spectateur, mais un petit groupe a réussi à rentrer pour mettre le bordel à l’intérieur.
Le mec suspect avec un long manteau en cuir : c’est un vendeur de drogue du nom de « Morpheus »(vrai nom Pierre Durand), il ne représente aucun danger même s’il a l’air étrange et rode un peu partout (il voudrait vendre de la drogue aux musiciens pour ouvrir un nouveau marché)
La harceleuse : Sophia Stelmane, une fan jolie mais un peu obsédé qui essaye de se retrouver seule avec Damien pour coucher avec lui (et lui prendre un slip, et lui couper une mèche de cheveux, etc.). Elle peut devenir violente, mais n’est pas une menace majeure.
La sécurité : Dave Moreno a engagé des hommes de l’œil vert pour faire la sécurité Jo Kazayas et ses hommes (une trentaine de gros bras pas subtil). Il est au courant pour Krishner et à ordre d’obéir à toutes personnes possédant le mot de passe (blietzkrieg).
Les explosifs sous la scène : pour le feu d’artifice final de grandes quantités de produit dangereux sont stockées sous la scène. Bien utilisé, il n’y a aucun risque, mais si quelqu’un de mal intentionné voulait s’en servir cela ferait des dégâts. Il n’y a aucun danger de ce coté mais cette menace sert juste à inquiéter vos joueurs et à leur offrir un final fracassant si besoin.
Le nouveau batteur : aucun danger de ce coté, c’est une complète fausse piste. N’hésitez pas à le rendre très sympathique pour brouiller les cartes encore plus.
L’autre groupe : Désagréable et suspect au possible. N’hésitez pas à déclencher une rixe avec vos joueurs.

Krishner : Il peut s’amuser un peu avec vos joueurs, mais son plan est de tirer sur Damien avec un fusil à lunette en se plaçant sur le toit face à la scène.

La vraie menace : ce concert permet à Urbain de définitivement prendre le contrôle de son hôte. Il profitera du morceau Dark Passenger pour additionner les pouvoirs de Damien aux siens et lancer son sort de zombification sur tout le stade. Seuls les joueurs et la petite amie de Damien résisteront au sort (grâce à Damien qui espère inconsciemment qu’ils pourront le sauver) se retrouvant aux prises avec près de 80 000 zombies. Le toit ne sera pas envahi et peut permettre aux joueurs de se déplacer relativement librement, mais pas vraiment de s’enfuir.

d) La terreur

Face à la situation désespérée dans laquelle se trouveront vos joueurs, il ne serait pas de trop de leur faire faire un tirage de terreur (voir livre de règle). Ceux qui le rateront passeront en Abysse et verront donc le stade sous un jour très différent(Si jamais tous vos joueurs réussissent leur tirage, n’hésitez pas à tricher un peu pour que quelques-uns passe tout de même en Abysse). En abysse, le stade est soudain entièrement vide et plongé en pleine nuit. Plus aucune lumière ne fonctionnent et les ombres deviennent menaçantes. Là ou se trouvait Damien se trouve désormais une version monstrueuse d’Urbain un Spectre de six mètre de haut au visage squelettique qui essayera de tuer vos joueurs (s‘ils n’ont pas détruit son livre de sort, il utilisera la magie et sinon il frappera à coup de flutte d’un mètre de long)
Si vos joueurs se trouvent séparés, ils peuvent tout à fait affronter Urbain dans les deux strates différente en même temps, les dégâts ne seront pas répercutés l’une dans l’autre. En Ordinaire, on frappe Damien, en Abysse on frappe Urbain. Il est bien sur plus dur de tuer Urbain que Damien.
Vos joueurs n’auront pas beaucoup de mal à quitter l’abysse s’ils arrivent à vaincre Urbain, par contre il leur faudra trouver un moyen d’eux-mêmes dans le cas contraire.

e) Conclusion :

Pour neutraliser la horde de zombie, une seule solution : tuer définitivement Urbain. À sa mort tous les zombies redeviendront normaux.
Il existe plusieurs façons de se débarrasser d’Urbain toutes avec des conséquences différentes:
- La plus radicale : Tuer Damien. Urbain mourra avec lui, mais se réincarnera restant un danger possible pour dans une vingtaine d’année. C’est un choix peu moral vis-à-vis du pauvre Damien, qui ne vaudra que peu de reconnaissance à vos joueurs. (et des ennuis futurs)
- La détournée : Voler le pendentif de Damien. Sans sa croix, Damien perdra tous ses pouvoirs de Vecteur et deviendra catatonique. Urbain ne pourra dès lors plus interagir sur notre monde. Toutefois cela ne fera pas disparaître les zombies, ça stoppera juste leur propagation (mais 80 000 zombies, ça risque de faire du grabuge) et les rendra confus pendant quelques tours. Ça retarde le problème plus que le régler vraiment, mais ça simplifie le combat contre Damien.
- La meilleure : Tuer Urbain. En utilisant les strates de l’Abysse, les joueurs pourront voir Damien pour ce qu’il est vraiment devenu et donc affronter directement Urbain. C’est le seul moyen de le tuer définitivement et de tout faire rentrer à la normale.(Damien ne meurt pas, il est juste purifié d’Urbain et très reconnaissant)

À la fin de cette histoire, vos joueurs auront sauvé le monde, ou seront mort. Quoi qu’il en soit ce sont devenus des héros et le destin n’est pas prés de les oublier. S’ils ont sauvé Damien, vous pouvez leur remettre un point de sphère (de leur choix), et l’adoration de Damien (qui en tant que vecteur leur rapporte beaucoup de point de réalité). Libre à vous de leur offrir également des points de réalité supplémentaire en fonction de la partie et des points d’expérience (5 me semblent une juste rétribution)

1) Mise en place - 2) Déroulement - c) Les menaces - 3) Les personnages