Théorem est un univers fantastique contemporain développé autour d’un jeu de rôle, entièrement téléchargeable, et d’un roman, publié au rythme d’un chapitre toutes les deux semaines.

- Les Roses-Croix

Présentation :

Les Rosicruciens sont un ordre religieux constitué de personnes à pouvoirs. Travaillant main dans la main depuis toujours avec les Francs-Maçons, les Roses croix sont beaucoup moins connus puisqu’ils ont longtemps fructifié dans l’ombre de la Maçonnerie. Avec le temps, de nombreux points de friction opposèrent les deux entités, causant finalement une séparation irrémédiable. Aujourd’hui, les Roses Croix sont un élément actif de la lutte pour la sauvegarde de l’Humanité en opposition directe avec leurs anciens alliés.

Histoire :

L’ordre des Rosicruciens tient sa source dans la genèse de la Franc maçonnerie dans l’Egypte ancestrale. Lorsque les Maçons commencèrent à aborder des thèmes plus spirituels que matériels, et convièrent à leurs réunions des érudits de disciplines diverses, un petit groupe se forma spontanément sous la direction du plus savant d’entre eux : Hermès Trismégiste.

Ce groupe, formé de Francs-maçons mais également des futurs Roses croix et Oeil vert, avait pour but de collecter toutes sortes d’informations et d’objets ésotériques et de les employer au mieux pour le bien de l’Humanité. Hermès Trismégiste, dont la rumeur voulait à l’époque qu’il fut l’incarnation du dieu Thot en personne, dirigeât la fratrie pendant 3 ans (on suppose de -2189 -2186) et posa les fondements de sa philosophie. Il choisit de nommer ses fidèles les «Testis» et ce pour plusieurs raisons. La première serait que : ce nom est une référence directe au nombre 3 qui revêt une importance divine aux yeux de Trimégiste et de ses suivants. La seconde serait que ce nom signifie également « les témoins » en accords avec la mission que Trimégiste a confié à ses fidèles : « être les témoins bienveillants de l’avènement de l’Humanité ». Les détracteurs de la fratrie ont pour leur part une vision plus crue de ce nom, puisqu’ils considèrent qu’il ne fait que traduire ce dont manque cruellement ses membres.

Les «Testis» assisteront les Francs-Maçons jusqu’au douzième siècle où, lors du concile de Monasterium, une partie du groupe convaincu que la Maçonnerie suit le mauvais chemin et qu’une approche plus musclée est à privilégier décidera de s’affranchir pour former une nouvelle faction : les Illuminés de Bavière. Cette trahison jettera pour toujours le discrédit sur les membres restants des «Testis» et entamera le début d’une scission entre la Maçonnerie et ceux qui deviendront les Rosicruciens. Les «Testis» subiront alors une vraie remise en question avant de disparaître complètement au treizième siècle.

Ils resurgiront en 1378 très inspiré par l’ancien testament, et guidé par Christian Rosencrantz, dont certains prétendaient qu’il fut la réincarnation d’Hermès Trismégiste en personne. Les frères, désormais complètement indépendant de la Franc-Maçonnerie, c’étaient alors fixés un nouveau but : « guider l’Humanité vers le jugement dernier et cela, dans le respect de la parole de Dieu ». Leur but n’étant pas totalement éloigné, Roses Croix et Francs-Maçons continuèrent à œuvrer main dans la main pendant un temps, leurs domaines de compétences respectifs les rendant complémentèrent. À maintes occasions, ils affrontèrent ensemble les Illuminés de Bavière. Et déjouèrent leurs complots démoniaques. Pourtant au fil de leur collaboration, les divergences de point de vue devinrent de plus en plus évidentes et conflictuelles, jusqu'à mener à un inévitable conflit durant la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui les deux sociétés se tolèrent difficilement.

Modus operandis :

Les Roses Croix sont un ordre religieux et mystique. Guidés par les textes sacrés d’Hermés Trimégistes et l’ancien Testament, ils usent de tout leurs talents pour mener l’Humanité vers son achèvement dans les meilleures conditions possibles.

Cette mission implique entre autres de préserver l’Humanité de toutes influences néfastes, quelles que soient ses origines. Les Rosicruciens sont donc souvent amenés à livrer bataille contre des ennemis du seigneur, ou simplement à préserver des secrets propres à corrompre le cœur des hommes. Ils conservent ainsi nombres de grimoires aux secrets traumatisants ou d’artefacts aux pouvoirs incontrôlables.

Les Rosicruciens ne sont pas des fanatiques. Ils ne forcent pas les autres à voir le monde comme eux, ils essayent juste d’ouvrir les yeux des non-eveillés sur les merveilles de notre monde et de leur communiquer l’amour de leur prochain. Libre à eux de ne pas vouloir apprendre : à la fin, Dieu reconnaîtra les siens.

L’organisation des Rosicruciens est de type religieux, son financement provient essentiellement des intérêts des donations de ses membres au fil des siècles, mais également des « butins » accumulés dans leurs interventions. Les membres se rassemblent par région en « collège» et se réunissent à certaines dates magiques ou religieuses importantes comme les solstices. Leurs rassemblements ont toujours lieu au même endroit, un cloître secret aménagé selon les besoins de la région et souvent inaccessible pour les profanes. À la base de l’ordre, on trouve les Chevaliers, qui comprennent à la fois les nouveaux arrivants et les membres les plus prosaïques de l’ordre : ce sont ses forces vives.

L’un des credo des Rosicruciens étant que le savoir peut corrompre l’âme, les informations sont très cloisonnées dans l’ordre. Chaque grade correspondant à un niveau d’élévation spirituelle, il est impossible d’obtenir une information pour laquelle on est jugé indigne tant qu’on n’a pas obtenu l’élévation spirituelle nécessaire pour manipuler cette information sans risque pour le salut de notre âme.

Depuis sa création, l’ordre des Roses Croix fonctionne par cycle de 108 ans. Pendant 108 ans, l’ordre à un visage officiel et se rend plus accessible, puis pendant 108 ans, il disparaît complètement. Ce procédé donne l’impression que l’ordre des Rose-Croix n’a jamais vraiment existé, qu’il ne perdure pas et qu’il s’agit uniquement d’un mouvement réactualisé de temps en temps par effet de mode.

Recrutement :

Parmi les membres, l’on trouvera essentiellement des sorciers, mais aussi des voyants, des rêveurs, des vecteurs et diverses personnes à pouvoirs. Il n’existe pas de Rosicrucien sans une faculté particulière, c’est une des conditions particulières de son acceptation au sein de l’ordre.

Lorsqu’un frère repère un Existant dont le pouvoir pourrait être utile, et dont la personnalité correspond au besoin de l’ordre, il est en droit de l‘approcher et d’entamer une collaboration avec lui en lui dévoilant son appartenance à l’ordre. Si au fil de cette collaboration, la personne se révèle toujours digne et intéressée par l’ordre, elle sera conviée à une réunion, ou elle sera intronisée chevalier. Ensuite, en fonction de son éveil spirituel, elle pourra passer novice, puis frère, père, maître et enfin : Grand maître.

Les membres recrutés « officiellement » dans les annexes visible des Rose-Croix ne sont que très rarement intronisés chevaliers, les annexes servent plus à donner un visage humain au Rose-Croix, et à véhiculer leurs idées, qu’à recruter des membres.

But :

Les Rosicruciens guident l’Humanité vers la fin des temps. Ils s’assurent que celle-ci soit digne de rejoindre son seigneur (quel qu’il soit) lorsque l’heure sera venue. Ils combattent le mal sous toutes ses formes.


Domaine d’Influence :

Avec le temps, l’ordre des Rosicruciens a su pénétrer tout les milieux de l’occultisme. Ils sont, bien entendu, très présent dans les milieux religieux, surtout l’église Catholique, mais également dans les milieux plus ésotérique (Wicca, Druidisme, Divination, Spiritisme, etc). Ils ont également beaucoup d’influence sur la communauté juive. De leur collaboration avec la Franc-Maçonnerie, il leur reste une légère influence sur les milieux politiques.

Ennemis :

L’Oeil Vert, les Francs-Maçons, la Scientocratie.

Personnalités importantes :

Christian Rosencrantz(1378/1486) Hermes Trismégiste (-2294 /-2186)

Histoire :

D’Hermès Trismégiste l’on sait peu de choses, les pages de l’histoire s’étant refermés sur lui. Peu de faits, beaucoup de rumeurs. Il aurait été élevé par le grand prêtre de Téti II, qui l’aurait trouvé en plein désert suite à un rêve. Il fut élevé afin de suivre les traces de son tuteur et devint effectivement, longtemps après la mort de celui-ci, le grand prêtre de Nitocris, la première pharaonne, en 2180. Personnalité influente de la Franc Maçonnerie, il a favorisé l’émergence d’un groupe bien préci : les Testis, uniquement composé de religieux, sorciers et gens de savoirs occultes. L’histoire lui attribue l’écriture du « Corpus Hermeticum » et surtout de « Tabula Smaragdina » la célèbre table d’émeraude, l’un des fondements de l’alchimie. Son savoir était tellement supérieur à celui de ces contemporains qu’une rumeur prétendit qu’il était l’incarnation terrestre du dieu Thot.

Hermès dirigea les Testis pendant 3 ans, le temps de leur enseigner sa philosophie et de mettre au point une méthode pour organiser ses fidèles. À sa mort, il déclara qu’il réapparaîtrait dans 108 ans, pour une nouvelle vie de 108 ans, et que ses suivants devraient suivre son exemple. Ainsi fut-il fait, et en -2078, lorsque ses fidèles ouvrirent son tombeau : Hermès Trismégistes reprit vie. Le secret fut préservé jusqu’au XIVéme siècle, lorsque sous l’identité de Christian Rosencrantz, il décida de renommer les Testis en Roses croix et de dévoiler son histoire dans l’un de ses ouvrages.

Durant tout ce temps, Christian avait dirigé les Testis par intermittente, lorsqu’il mourrait, le groupe disparaissait et agissait dans l’ombre, et lorsqu’il ressuscitait, le groupe réapparaissait au grand jour.

En plusieurs siècles, Hermès a eu de nombreuses vies et d’encore plus nombreuses identités. Il a visité la terre entière, ne s’attardant jamais plus d’une dizaine d’année au même endroit de peur que son secret ne soit révélé. Il fut l’acteur majeur de sa propre philosophie et ne cessa d’enseigner à l’homme lorsqu’il le jugeait digne.

Apparence :

Christian ne vieillit presque pas, son apparence la plus courante est donc celle d’un homme dans la quarantaine, plutôt fringuant, aux yeux sombres très profonds, à la peau mate et à la chevelure plutôt longue et blanche. Il est le plus souvent vêtu d’habits pratiques et confortables.

Caractéristiques :

Animalité : 1

Humanité : 3

Divinité : 9

Age : N.A

Existence :108

Dé(s) de Ka : 2

Compétences :

Biologie 2, Alchimie 10, Comptabilité 2, Connaissance de la rue 3, Culture générale 3, Electronique 1, Enseigner 5, Etiquette 2, Informatique 2, Langue 10, Législation 1, Mécanique 1, Médecine 3, Occultisme 6, Physique 1, Politique 2, Psychanalyse 2, Système D 2, Art 2, Athlétisme 2, Attention 3, Bagarre 2, Charme 3, Chercher 2, Conduire 2, Comédie 2, Commandement 2, Crocheter 1, Discrétion 1, Déguisement 1, Encaissement 4, Escalader 1, Esquive 2, Hypnose 1, Intimidation 1, Méditations 8, Nager 2, Sorcellerie 9, Survie 2, Voler 1.

Avantage/handicap :

Âge +7, quête +1, Bohème +2, voyageur +2, régénération +5, sorcier +7, vieux singe +2, Clarté de pensée +3, génie (alchimie) +3, Optimiste +5, croyance -5, révolté -2, utopiste -2, Survivant +5, Chef d’un groupe +6